Connaitre le rendement d’une SCPI

Vous aimerez investir dans une SCPI pour ne pas laisser votre argent dormir sur un compte bancaire ? Mais avant de vous lancer, l’une des choses que vous souhaitez connaitre est le rendement d’une SCPI. Pour en savoir plus sur ce sujet, continuez votre lecture.

Sujet a lire : Quelles sont les SCPI les plus rentables ?

C’est quoi le taux de rendement immobilier ?

Il s’agit de la mesure de référence permettant d’évaluer la rentabilité d’un placement. Le taux de rendement immobilier est exprimé en pourcentage. À noter que ce chiffre varie en fonction du marché immobilier. Ce taux est un excellent indicateur afin de juger les performances des SCPI. Le taux de rendement immobilier est obtenu par la formule suivante : Rendement immobilier = (revenus locatifs annuels – charges non récupérables)/prix d’acquisition tous frais compris

En parallèle : Quelle est la rentabilité d’un investissement en SCPI d'un achat immobilier à Morzine ?

À préciser qu’un rendement locatif élevé aide à minimiser un risque élevé ou à obtenir une revalorisation foncière très faible. Avec un coût d’acquisition faible, il est plus facile d’avoir un rendement élevé. Voilà pourquoi il est plus intéressant de se tourner vers des SCPI de rendement, car la stratégie se concentre davantage sur les rendements des biens immobiliers ainsi que la mutualisation des risques.

Les modes de calcul du rendement d’une SCPI

Ici, le mode de calcul du rendement dépend du type de rendement ou de la rentabilité.

Pour le rendement brut

Pour déterminer le rendement brut, vous devez diviser le loyer annuel par le prix d’achat de l’immobilier et multiplier le tout par 100. À titre illustratif, pour un bien immobilier acheté à 150 000 euros et loué à 900 euros, le rendement est de 7,2 % ([900 × 12/150 000] × 100).

Pour la rentabilité nette de charges

Si vous souhaitez calculer la rentabilité nette de charges, il suffit de soustraire le loyer annuel de toutes les charges inhérentes au bien immobilier (frais de gestion, charges non-récupérables sur le locataire, etc.).

Pour la rentabilité nette-nette

Il s’agit de la rentabilité nette de fiscalité. Au moment de faire la déclaration auprès de l’administration fiscale, les travaux ou les intérêts d’emprunts sont déduits des loyers. L’investisseur peut aussi prétendre à des avantages fiscaux proposés dans le cadre des dispositifs de défiscalisations comme Pinel, Cosse ou encore Censi-Bouvard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories