Investir dans une SCPI est-il risqué ?

La SCPI est un placement particulièrement apprécié des investisseurs en immobilier. Toutefois, l’investissement dans une SCPI présente des risques.

A lire aussi : Comment investir en scpi dans l’immobilier dans les Pierres Dorées : toutes nos astuces pour réussir

1. La baisse du marché de l’immobilier

Faire un placement en SCPI, c’est comme investir dans l’immobilier. La SCPI peut parfois faire face aux aléas du marché immobilier. Lors de la crise sanitaire en 2020, beaucoup ont cru que le confinement et la démocratisation du télétravail auraient de lourdes conséquences sur l’immobilier, notamment les commerces, les bureaux et les hébergements. Et pourtant, cela n’a eu qu’une conséquence limitée sur les valorisations patrimoniales en SCPI. Malgré la crise, bon nombre de locataires ont continué de payer leur loyer.

Cela peut vous intéresser : Guide pour l'achat d'un terrain

2. Un portefeuille non diversifié

Les bons résultats de certaines SCPI peuvent s’expliquer en partie par des SCPI diversifiées performantes. À titre illustratif, les différents secteurs ont réagi différemment face à la crise de Covid-19, car les SCPI résidentielles ont été plus résilientes par rapport aux SCPI de bureaux ou de commerces, ayant plus subi les impacts des confinements. Sur des secteurs de niche, les SCPI de logistiques ou de santé ont joui d’un fort dynamisme. Pour se prémunir des risques, il est alors judicieux de faire une diversification. Autrement dit, il ne faut pas miser toutes vos économies sur une seule SCPI.

3. La perte de valeur des parts

Il faut savoir que le prix d’une part de SCPI est fonction de la valeur du patrimoine géré par la société de gestion. Ce tarif peut diminuer ou augmenter selon deux facteurs :

  • La conjoncture immobilière
  • La valorisation du parc par la société de gestion

Ce deuxième point est d’une grande importance, puisque l’achat, les travaux, la rénovation et l’entretien des biens sont à la charge de la société de gestion. En cas de défaillance d’un maillon de la chaîne, le parc peut perdre de la valeur. Cela a pour conséquence une diminution du prix de part dans le temps. Mais en réalité, la perte de valeur d’une part est un cas extrêmement rare.

4. La défaillance de la société de gestion

Si vous comptez investir dans une SCPI, il est conseillé de se renseigner au préalable sur la société de gestion. Attardez-vous sur ses agréments, son ancienneté, ses performances et sa capacité à gérer sa trésorerie. N’oubliez pas que la société gestion en charge de votre SCPI peut faire faillite. En cas de difficultés, la gestion d’une SCPI d’une société de gestion peut être transférée à une autre société de gestion agréée.

5. Une fiscalité non adaptée à votre situation

L’investissement en SCPI est un placement immobilier en direct, notamment après la dernière réforme fiscale. Toutefois, ce placement en direct est moins avantageux que celui en financier en matière de fiscalité. Effectivement, les revenus locatifs sont taxés au Taux Marginal d’Imposition (TMI). Par ailleurs, ils sont soumis aux prélèvements sociaux au taux de 17,2 % et à la base taxable à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). Pour optimiser l’imposition, les contribuables ont la possibilité d’acquérir des parts en démembrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories